Le chœur final de la Sophonisbe (1680) de Daniel Casper von Lohenstein et la notion de translatio imperii - Université de Limoges Accéder directement au contenu
Chapitre D'ouvrage Année : 2010

Le chœur final de la Sophonisbe (1680) de Daniel Casper von Lohenstein et la notion de translatio imperii

Résumé

THE FINAL CHORUS OF SOPHONISBA (1680) BY DANIEL CASPER VON LOHENSTEIN AND THE CONCEPT OF TRANSLATIO IMPERII Leopold I's Austria proclaimed itself to be the heir to the Roman empire, in accordance with the medieval doctrine of Translatio Imperii. Act V of Sophonisba (1680) by Daniel Casper Von Lohenstein and in particular the final chorus illustrate this imperial claim. The Silesian playwright was torn between the defence of the Protestants and provincial liberties and the necessary allegiance to the Habsburg monarchy. He took his subject from the Italian Renaissance, his political ideology from Spanish Jesuitism and his chorographical stagecraft from Viennese opera. Yet, this paradoxical inspiration hid the bitterness of the interconfessionnal battle in the Silesia of the XVII century.
L'Autriche de Léopold Ier se proclame l'héritière de l'empire romain, en vertu de la doctrine médiévale de la translatio imperii. L'acte V de la Sophonisbe (1680) de Daniel Casper von Lohenstein et plus particulièrement le chœur final illustrent cette prétention impériale. Le dramaturge silésien est pris en étau entre la défense des protestants et des libertés provinciales et la nécessaire allégeance à la monarchie des Habsbourg. Il emprunte son sujet à la Renaissance italienne, son idéologie politique au jésuitisme espagnol et sa mise en scène chorégraphique à l'opéra viennois. Or, cette inspiration paradoxale cache l'âpreté de la lutte interconfessionnelle dans la Silésie du XVIIe siècle.

Domaines

Littératures
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-00829352 , version 1 (03-06-2013)

Identifiants

  • HAL Id : hal-00829352 , version 1

Citer

Florent Gabaude. Le chœur final de la Sophonisbe (1680) de Daniel Casper von Lohenstein et la notion de translatio imperii. Novotná Miroslava, Gauthier Colette. Europe centrale, carrefour des cultures dans la tradition littéraire, Masarykova Univerzita, pp.63-71, 2010. ⟨hal-00829352⟩
71 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More