Debord entre Baudelaire et Tschumi : le jeu comme éloge et critique de la ville moderne - Université de Limoges Accéder directement au contenu
Chapitre D'ouvrage Année : 2016

Debord entre Baudelaire et Tschumi : le jeu comme éloge et critique de la ville moderne

Clément Lévy

Résumé

Le plan orthogonal est un classique des villes occidentales, qu'il s'agisse de Chicago, du quartier Murat de Bari, ou de Milet, une ville grecque de Ionie. Cette dernière aurait été la première à être ainsi organisée. Milet devrait son plan orthogonal à un architecte du V e siècle, Hippodamos, qui aurait présidé aux travaux de reconstruction après les guerres médiques. Ce plan hippodaméen qui voit les rues se croiser à angle droit est aussi appelé plan en damier ou en échiquier. Sur cet espace orthonormé, les habitants, les piétons sont les pions, les tours, les cavaliers, les rois, les reines et les fous de cette solution urbanistique rationnelle, méthodique et toujours en usage. La métaphore de l'échiquier emprunte sa référence au vocabulaire du jeu, et cela semble indiquer que même au plan technique, on peut avoir un rapport joueur à la ville, et en jouer pour parler sérieusement de son organisation spatiale, c'est-à-dire de la vie même de ses habitants. En restreignant cette étude à quelques exemples récents, je pose des limites chronologiques à cette étude, et aussi des limites spatiales. Le jeu en ville serait un autre beau sujet, car de l'Antiquité aux aménagements contemporains destinés aux sports et aux loisirs, en passant par les maisons de jeu, cette dimension essentielle des activités humaines a toujours trouvé sa place en ville. Je limite mon travail à des questions qui font l'objet d'un regain d'attention en particulier dans le domaine de l'histoire de la littérature et la philosophie, c'est-à-dire dans des domaines qui me sont proches, en tant que chercheur en littérature comparée. Ce qui m'intéresse également en tant que spécialiste de géocritique, c'est de voir comment la dimension ludique du rapport à la ville peut en modifier la perception, et peut aussi donner lieu à des formes d'expression artistiques tout à fait passionnantes. Et je souhaite étudier cela en mettant en perspective les positions sur la ville de Guy Debord et de quelques-uns des membres du mouvement Internationale situationniste, avec des réalisations architecturales postérieures, qui mettent également en lumière la notion de jeu.
Fichier principal
Vignette du fichier
Debord Jeu Lévy.pdf (319 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)
Loading...

Dates et versions

hal-01952207 , version 1 (12-12-2018)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01952207 , version 1

Citer

Clément Lévy. Debord entre Baudelaire et Tschumi : le jeu comme éloge et critique de la ville moderne. Nathalie Roelens; Thomas Vercruysse. Lire, écrire, pratiquer la ville, Kimé, pp.265-276, 2016, 978-2-84174-736-8. ⟨hal-01952207⟩
118 Consultations
169 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More